flyingnathalie.ca : une aventure de pilotage

flyingnathalie.ca : une aventure de pilotage

À la fin juin, je me suis lancée dans une nouvelle aventure. Une aventure que, franchement, aujourd’hui avec du recul, je n’avais aucune idée de l’ampleur. Après quelques recherches sur Internet, un appel et 15 minutes de discussion avec mon mari, le soir-même, je débutais des cours théoriques pour devenir pilote privé.

Une question qu’on m’a posée à plusieurs reprises depuis: pourquoi tu as décidée de devenir pilote, ça fait longtemps que tu y pensais? (Ouin, ça fait vraiment deux questions, mais elles sont posés sans pause pour répondre, donc ça compte pour une!)

J’y pensais depuis un certain temps. Le « feeling » de décoller avec un avion est vraiment super. Je me rappelle encore de la première fois que j’ai pris l’avion, départ pour l’Europe lorsque j’avais 18 ans. Mon compagnon de voyage, qui était déjà un voyageur d’expérience, m’avait dit de mettre mes deux pieds bien au sol pour mieux ressentir quand l’avion décollerait. Quelle sensation! Dans les dernières années, l’envie d’un nouveau défi m’avait pris et c’est vers le pilotage que mes efforts se sont tournés… Tous mes efforts!

Ma vie sociale en a pris tout un coup! En plus de mon écriture sur mes blogues (comme vous pouvez le remarquer). Après maintenant plus de 4 mois à concentrer tous mes temps libres à apprendre à piloter, je peux vous dire qu’il faut une grande volonté et persévérance pour devenir pilote privé!

En plus des 3 mois de formation théorique en classe à raison de deux soirs par semaine (du moins, c’est la durée que notre groupe a eu besoin pour passer à travers de toute la matière), il y a également la pile de livre à lire et les exercices en vol. Bon OK. La partie des exercices en vol compte plus ou moins comme du travail puisque c’est la partie l’fun! 😉

Je suis arrivée au premier cours en connaissant à peu près rien à l’aviation, moteur, huile, carburateur, portance, densité de l’air et autres termes du genre. Ça en fait beaucoup de la connaissance à entrer dans un cerveau en quelques mois! Ce qui m’épate le plus, c’est la capacité incroyable qu’à le cerveau à mémoriser une grande quantité de données numériques presque identique. Par exemple, les différentes vitesses en nœuds pour différentes configuration de l’avion (pour le type spécifique avec lequel j’apprends à piloter). 55, 67, 80, 111. Et puis les différentes altitudes à respecter pour les manœuvres: 500′, 1000′, 1200′, 2000′, 12 500′, 18 000′, etc… Ma tête est maintenant bien remplie de chiffres!

Et puis, il y a eu les côtés moins confortables… surtout le moment par où tous les étudiants doivent passer (du moins au Canada): la vrille. Je savais que ça viendrait mais quand l’instructeur m’a annoncée, à la fin d’un vol d’exercices, que lors du prochain vol, nous ferions la vrille… o_0 Ça m’a pris 3 semaines pour me convaincre mentalement que je pouvais survivre (psychologiquement bien sûre!). Dont 1 semaine à manger peu, passer plus de temps sur la toilette que debout et à manquer des heures de sommeil… Mais finalement, un jour je me suis fait une raison et savez-vous quoi? J’ai aimé ça! Voici d’ailleurs le vidéo qui montre l’extrait:

Compte-rendu

Les cours théoriques en classe (40 heures minimum obligatoires par Transports Canada) sont terminés.

J’en suis maintenant à une trentaine d’heures de vol et j’ai fais quelques sorties en solo, dont deux en dehors de l’aéroport. Et oui-oui, si j’écris ces lignes c’est que je suis bien revenue sur le plancher des vaches en un morceau (et l’avion aussi!) et ce sans me perdre dans la région. 😉

Il me reste encore pas mal de travail avant d’obtenir ma licence. Terminer le minimum de 45 heures de vol exigé par Transports Canada (TC), étudier, étudier, étudier, étudier et encore étudier pour l’examen écrit et passer le test en vol.

Prochaine étape importante, réussir à faire un petit vol-voyage (50 milles nautiques, soit environ 100 km) seule.

Le titre de cet article et de ce blogue

Quelques amis ont lancés l’idée que je me parte un blogue sous ce nom de domaine et après avoir confirmé quelques supporteurs, je lance aujourd’hui ce nouveau blogue (troisième blogue actif pour moi)!

Au plaisir de partager avec vous mon aventure vers l’obtention de ma licence de pilote privé. Vos commentaires m’encourage dans ce périple, alors faites-vous entendre! 🙂

2 réactions au sujet de « flyingnathalie.ca : une aventure de pilotage »

  1. Bonjour,
    Je vous ai lu avec plaisir et intérêt, parce que j’essaie d’écrire un roman dans lequel le second personnage principal est une hôtesse qui pratique le vol, et aussi la voltige, alors que je n’ai jamais mis les pieds dans un petit avion 🙂 Je cherchais diverses choses: atterrissage forcé, devenir pilote privé….
    Merci pour votre petit blog !
    Internet c’est formidable pour se documenter… à distance… 🙂
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *