Weekend de filles en avion

Weekend de filles en avion

20160409_151005
Les filles arrivées à l’aéroport de Brockville, Ontario.

Afin d’encourager ma fille à revenir voler avec moi, je lui avais proposée que nous pourrions faire un vol voyage ensemble et dormir à l’hôtel. Un voyage spécial mère-fille. Elle a beaucoup aimé l’idée. Rosalie avec ses 7 ans adore les séjours à l’hôtel. Quant à moi, ma motivation est très grande pour encourager mes enfants à venir se promener dans les airs avec moi. Tous les moyens sont bons?

Par contre les deux conditions à ce voyage étaient notre horaire et bien entendu avoir deux journées de suite pendant un weekend qui nous permettent de voler.

C’est donc tout banalement un samedi matin d’avril lors du déjeuner en famille que les plans se sont définis. La journée s’annonçait superbe alors je demande à monsieur s’il veut venir voler: non. Je demande à fiston s’il veut venir voler: non. Je demande à fillette si elle veut venir voler: « Est-ce qu’il va faire beau demain maman? » Là je m’attends à ce qu’elle veuille reporter à demain. Mais non, elle me surprends en me demandant si aujourd’hui nous pouvons faire notre voyage. Un peu prit au dépourvu, mais ne voulant pas perdre ce bel élan de motivation de sa part, je lui dis que je regarde ça.

C’est alors que je pense vite à une destination pas trop loin et intéressante qui pourrait fonctionner. (En aviation, il y a un dicton qui dit que ton avion ne devrait pas voler où ton cerveau n’a pas été au moins 5 minutes avant. Avec des enfants, faut penser vite tout le temps!) J’ai préférée un vol plus court pour ce premier essaie. (Après tout, lors du vol vers Maniwaki où elle avait été malade, son papa avait dû venir la chercher en auto…) Destination choisie? Brockville, Ontario!

Brockville est l’un de mes aéroports préférés au alentour de Gatineau. Très bien situé dans le coin des milles îles, la vue du haut des airs y est magnifique et en plus, la petite ville est tout à fait charmante. Celle-ci se trouve à moins d’une heure de vol d’Ottawa-Gatineau. J’ai toujours été bien servie à l’aéroport et cette fois-là, encore pas déçue. J’ai été accueillie par Persa avec qui j’avais préalablement parlée par téléphone pour confirmer qu’ils avaient bien une place de stationnement avec ancrages pour mon avion.

Je navigue rapidement sur Internet afin de faire des plans pour l’hébergement et le transport une fois au sol. J’appelle l’hôtel pour confirmer qu’ils ont de la place: oui. Je prépare les bagages: léger est la clé! Je dis à Rosalie qu’elle doit être capable de porter son propre sac. En moins de 2 heures, nous étions prêtes!

Départ pour l’aéroport de Gatineau en voiture, embarquement de nos bagages dans mon Cessna 150 deux places, et hop nous décollons!

J’ai choisie un trajet direct vers Brockville ce qui implique passer au-dessus de l’aéroport d’Ottawa. Malheureusement comme il m’est arrivé à quelques reprises depuis, je me suis fais dérouter vers l’est dû au trafic, ce qui en soit n’est pas critique sauf pour les temps avec son plan de vol. À mon arrivée au sol à Brockville, j’avais reçu un appel de Nav Canada. J’ai été en retard sur mon plan de vol de 20 minutes.  Ne vous inquiétez pas, ils n’avaient pas encore envoyer Recherches et sauvetages, mais cette expérience m’a apprise à toujours ajouter 20-30 minutes à mon plan de vol lorsque je traverse des aéroports contrôlés et plus achalandés.

20160410_121309
Passage au-dessus de l’aéroport d’Ottawa.

Je croyais que cette vue aurait intéressée ma fille mais elle était déjà tombé endormie par ce temps! (Non, c’est pas loin de Gatineau, c’est juste qu’elle tombe vite endormie en avion!)

brockville_9-10_avril_2016_avec_Rosalie_08
En vol, peu de temps après le départ de Gatineau.

Le vol s’est bien passé avec mademoiselle endormie et même l’atterrissage, le poussage de l’avion au sol et le débarquement des bagages ne l’a pas réveillée! Elle était très heureuse d’être arrivée et prête pour notre petite aventure mère-fille!

20160409_150945
Rosalie prête pour l’aventure!

Nous avons pris le taxi pour voyager les quelques 5km jusqu’à l’hôtel. Seule, ou avec un adulte, j’aurais probablement fait une marche de santé, mais dans l’idée de garder cette première expérience de vol voyage plaisante pour ma fille, j’ai plutôt optée pour ne pas la faire marcher trop surtout avec son sac à dos. Rosalie était vraiment excitée de découvrir notre chambre d’hôtel et surtout… la piscine! C’était clairement le meilleur argument!

Par contre, avant d’aller s’amuser dans la piscine, nous avons marché dans les rues de la ville pour explorer les environs. Une aventure dans une nouvelle vile c’est excitant. Nous avons été faire un peu de magasinage et découvert pour une prochaine fois qu’il y a un cinéma tout près de l’hôtel. Après avoir mangé au restaurant, nous sommes retourné à l’hôtel où Rosalie avait très hâte d’aller se baigner dans la piscine.

Elle y a même rencontrée une autre petite fille, de son âge en plus. La fille était anglophone et parlait quelques mots français, et ma fille étant francophone en parlant quelques mots d’anglais, ça créé une superbe occasion d’apprentissage. Les deux filles voulaient vraiment jouer ensemble et mettaient beaucoup d’efforts à se comprendre. C’était magnifique à regarder! Évidemment, j’ai dû jouer à l’interprète, mais je me suis prêté avec plaisir au jeu.

En résumé, de bons souvenirs et un succès retentissant! Elle a déjà hâte de refaire un tel voyage et depuis est venu faire plusieurs vols avec moi, dont son premier RVA déjeuner. Histoire à suivre…

 

3 réactions au sujet de « Weekend de filles en avion »

  1. Vraiment cute comme aventure. J’ai fait la même chose avec mon Cessna 172 avec mon plus vieux alors qu’il avait 4 ans en 1984 mais ce n’était pas dans un hôtel mais en camping à Iroquois ON. J’ai toujours la photo de notre tente près de l’avion.

    Merci de nous raconter ces belles petites escapades avec ton Cessna 150.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *