Saint-Bernard-de-Lacolle – Une nouvelle petite piste avec un grand accueil

Saint-Bernard-de-Lacolle – Une nouvelle petite piste avec un grand accueil

C’est l’été – la belle saison de vol. Mon mari étant parti pour la fin de semaine, et mon grand garçon au travail, moi et ma fille sommes parties à l’aventure en direction de Saint-Bernard-de-Lacolle!

Comme pour tous vol voyage en avion léger, nous sommes sujet aux caprices de la météo, et je regardais à plusieurs options pour la fin de semaine. Ma fille aime venir voler à condition d’avoir « une mission ». Au début, mon objectif était de passer une nuit de camping avec elle, mais étant donné que le dimanche s’annonçait avec des plafonds bas et de la pluie, j’ai plutôt opté pour une activité d’une journée. Dame Nature nous a offert une superbe journée de beau temps le samedi!

Je naviguais sur le groupe Facebook pour les pistes privés, non-répertoriées dans le CFS, quand André Lafrance m’a relancé une invitation pour aller lui rendre visite.

Atterrissage sur la 28 à St-Bernard-de-Lacolle.

J’adore voler et la communauté de la petite aviation (general aviation). André est un vrai passionné d’aviation et représente bien l’esprit de l’aviateur. Il travaille fort à la construction et l’amélioration de sa piste en plus de collaborer avec Nav Canada pour qu’elle soit acceptée et ajoutée dans le CFS.

Pour moi, vivre ma passion passe par la visite de ces petites pistes, arrêter le moteur assez longtemps pour visiter alentour et surtout piquer une jasette – ou plus – avec d’autres passionnés.

C’était ma deuxième visite à sa piste, samedi le 2 août (j’y étais allé à ses tout débuts en mai 2017). Un accueil super chaleureux. Il était là avec son fils Samuel quand nous sommes arrivé. Il a pris des photos de nous (il est aussi photographe amateur) avec l’avion, et nous a prêté une voiture, avec rafraîchissements qui nous attendaient à l’intérieur, pour qu’on puisse se promener. Difficile de pouvoir imaginer un meilleur accueil.

De là, nous avons conduit environ 10 minutes pour nous rendre au Parc Safari. Ma fille ne se doutait pas de ce que nous allions faire comme activité, et elle fût aux anges! Elle qui adore les animaux. Le plus drôle c’est qu’en approche pour la piste, elle a remarqué un chemin bizarre en zig-zag avec plusieurs autos… c’était le Parc Safari!

Parc Safari du haut des airs.

Après le parc, nous avons trouvé un resto à Hemmingford pour souper pour ensuite retourner à l’avion, et s’envoler à nouveau vers la maison à Gatineau.

Nous avons tellement aimé notre visite, que je songe déjà à y retourner. En espérant pouvoir arranger ça dans mon horaire en 2020. Dans les plans qui me tente particulièrement, il y a d’y aller avec mon mari pour faire du kayak (il nous a offert d’utiliser son embarcation), Arbre en arbre Treego Havelock, et visite d’un vignoble avec du camping pour pouvoir tester le vin un peu! (12 heures bottle to throttle).

À distance de marche…

À propos de la piste

La piste 10/28 est d’une longueur de 2300′, avec seuil décalé, donc 1800′ ferme. La surface de la piste vient tout juste d’être retravaillé. Pour l’instant c’est surtout un mixte de terre battu et de gravier. La fréquence à utiliser est 126.7, mais à l’occasion André est capable de vous écouter sur 123.2 (si vous avez le luxe d’avoir 2 radios à bord). Sa piste est bien avec un bon dégagement de chaque côté, elle est entouré d’arbres. L’approche 28 demande une certaine approche avec obstacle à cause des arbres, mais facile d’y atterrir avec la bonne vieille technique d’atterrissage mou. Veuillez à bien faire vos calculs de distance de décollage en prenant en considération le terrain mou (avec une pente en début de piste 28) et les arbres à chaque bout de piste, la température et votre poids total. (C’est l’instructeur en moi qui refait surface!)

Commentaires d’André:

Sur la piste, il y a des cônes aux 200 pieds. Il y a entre le bout de piste (threshold) 10 et le dernier cône 1800 pieds. Il y a un seuil décalé de 240 pieds du seuil 28 aux balises du bout de piste (donc 1560′ restant). En résumé, le gros du gravier est entre le bout de piste 28 pour environ 400 pieds mais très compacté. Au seuil 10 c’est comme un sable fin mais dur comme du béton. La piste est très dure et surtout assez droite mais avec quelques imperfections. Ça fait plusieurs qui se posent dont une école avec un Cessna 172, un Maule et des ultra-légers.

Décollage piste 28.

À l’automne, André prévoit couper 1000′ de plus en finale pour la 10, et il allonge la piste de 1000′. L’année prochaine, il prévoit ajouter des lumières de piste.

Pour visiter son aérodrome, veuillez communiquer avec lui directement: André Lafrance au 514-512-8787. Vous pouvez regarder le lien suivant pour plus d’informations et quelques photos supplémentaires.

Pour couronner une journée parfaite, à notre retour vers Gatineau, nous avons eu droit à tout un spectacle… Du bonbon pour les yeux. Rosalie était bien endormi mais à environ 6-7 NM en final pour la 27, je n’ai pu faire autrement que de la réveiller. Sa première réaction quand elle a ouvert les yeux m’a confirmée que j’ai eu raison : « Wow! C’est beau! ». Nous sommes privilégié…

En tout, ce fût une superbe journée mémorable! Une journée parfaite à passer du bon temps avec ma fille. André a très certainement fait une contribution significative en nous offrant un véhicule pour nous déplacer et de précieuses informations sur sa région (que je vous partage avec plaisir)! Un gros merci à André, et Samuel! Je vous recommande une visite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *