La saison des vols de nuit tire à sa fin

La saison des vols de nuit tire à sa fin

L’automne tire à sa fin tout comme les qualifications au vol de nuit pour cette année. Du moins pour moi. Avec la température qui se refroidit, je vais m’en tenir aux vols de jour.

En tant que pilote privé, ce qui m’avait motivé à obtenir ma qualification, était principalement lorsque j’irais voler l’hiver. Je me disais que l’hiver les journées sont plus courtes, et par conséquent, si je fais un vol voyage ça pourrait être pratique d’avoir plus de flexibilité pour le retour à la maison. C’est vrai, mais en réalité, ce n’est arrivé qu’une poignée de fois que j’ai utilisé ses privilèges dans ce temps de l’année. La raison étant que c’est trop froid.

J’adore voler, mais la plupart du temps, le chauffage n’est pas suffisant dans les avions (du moins ceux que j’ai eu le plaisir de voler). Ce qui fait qu’en arrivant, vous avez déjà froid, vous sortez dehors où il fait plus froid, et… il fait noir. Vous devez ensuite vous occupez de ranger l’avion, qui dans bien des cas requiert plus de soin qu’en été. Il faut être plus motivé disons!

Je trouve que c’est trop froid et misérable de voler en hiver. Je l’ai fais le premier hiver que j’ai travaillée comme instructeur. Les meilleurs temps sont à l’automne et au printemps.

Meilleures temps: automne et printemps

À l’automne, c’est plus frais en soirée. Ce qui est un soulagement après avoir passé les dernières semaines à suer à l’intérieur de la cabine (pire avec un masque sur le visage à +30 degrés Celsius avec de l’humidité).

Vol au couché du soleil pour travailler le vol aux instruments.

Les journées raccourcissent. Il est dont possible de faire des vols de nuit sans devoir se coucher aux petites heures du matin. Idéale pour les travailleurs sur un horaire de 8-4.

À peu près les mêmes arguments pour le printemps. Sauf que là, on recommence à apprécier de ne plus devoir pelleter pendant des heures pour profiter d’une heure de vol! (Merci aux employés qui nous facilitent tellement la vie lorsque nous louons un avion.) La neige tire lentement sa révérence, et même si le mercure indique relativement la même température qu’à l’automne, nous semblons être prêt à délaisser nos manteaux d’hiver pour les douillets hoodies. Il est toujours possible d’effectuer confortablement des vols de nuit durant des heures « normales ».

Pourquoi c’est comme du bonbon

Maintenant que je vous ai parlé du côté plus obscure, passons aux bons côtés. J’adore donner de l’instruction pour la qualification au vol de nuit. Un peu comme du bonbon. La vue est magnifique et c’est agréable de voir l’excitement des pilotes privés qui découvrent cette joie pour la première fois.

Le terminal et la tour à l’aéroport international de Montréal (CYUL) après une passe basse.

Pour obtenir une qualification au vol de nuit, un instructeur doit vous recommander en attestant que vous êtes compétent pour voler la nuit. Après avoir complété les heures obligatoires suivantes: 5 heures en double de nuit (incluant un vol voyage de 2 heures), 5 heures en solo de nuit (incluant 10 décollages et atterrissages), et 5 heures supplémentaires de vol aux instruments. (Note: vous devez avoir au minimum une licence de pilote privé en poche.)

En gros, nous vous enseignons les subtiles différences entre décoller et atterrir un avion de nuit. Vous aurez d’avantage à faire référence aux instruments pour vous assurer d’éviter les pièges mortelles que vos yeux et oreilles peuvent vous induire. Les 5 heures supplémentaires aux instruments visent à bâtir d’avantage votre confiance envers vos instruments pour éviter ces fâcheuses illusions particulières au vol de nuit telque l’illusion du trou noir au décollage.

Nous avons aussi la tâche (ou plaisir!) de vous initier au vol voyage pour un minimum de 2 heures en double (pas de solo nécessaire), afin de vous montrer les différences quant aux références au sol, par example. La météo peut aussi jouer ses cartes de façon sournoise puisque les nuages ne sont pas directement visibles la nuit. Vous devrez déduire la présence des nuages par rapport aux lumières vues, ou pas. (Bien sûre, la préparation au sol avec une bonne révision des produits météo avant le vol est encore plus importante.) Les références au sol peuvent variées dépendant si le ciel est couvert ou il y a pleine lune.

À partir de Rockcliffe, l’un des plus intéressants vol voyage à faire est l’aller-retour à Montréal avec le circuit Ville-Marie. Ça donne un peu plus que le 2 heures en vol-voyage nécessaire, mais à date tous mes étudiants ont adorés. Je compte habituellement les minutes avant que mon étudiant me demande de prendre les contrôles en arrivant au-dessus du centre-ville de Montréal… pour prendre des photos.

Les grattes-ciels du centre-ville de Montréal vue à 1000′ sol.
Le stade olympique.

J’aime voler de nuit. L’air est habituellement plus calme, beaucoup moins de trafic et ma vue de mon bureau est encore plus magnifique!

La nuit, il nous est parfois possible de faire des choses qui autrement ne nous serait pas permis à cause d’un volume élevé d’avions dans le ciel. Comme faire une passe basse à l’aéroport international de Montréal.

Lors de mon dernier vol à Montréal de nuit, après avoir complété le circuit Ville-Marie (vol alentour du centre-ville de Montréal en passant par les grattes-ciel, la ronde, le stade olympique, le Mont-Royal et l’oratoire St-Joseph), le contrôleur aérien à la tour de Montréal, nous appelait sur la fréquence radio pour nous offrir de faire une approche basse à Montréal. En temps normale (pre-Covid), nous serions chanceux d’être accepté après l’avoir demandé. J’ai regardé mon étudiant en lui demandant s’il voulait le faire, et ça réponse fut rapide: « Yes! ».

D’autres avantages

L’autre avantage d’obtenir une qualification pour le vol de nuit est de continuer à parfaire ses connaissances et habiletés comme pilote. Un bon pilote continue toujours d’apprendre. Ça permet aussi de satisfaire aux critères de mise à jour des compétences aux 2 ans pour Transport Canada.

Je termine ce texte avec un vidéo d’un vol que j’ai fais avec mon fils au mois d’août 2019 pour regarder les Feux du Casino du haut des airs. Comme je disais, du bonbon… pour les yeux!

Au plaisir de peut-être voler avec vous de nuit au printemps, soit à vos côtés dans l’avion ou… dans le ciel.

8 thoughts on “La saison des vols de nuit tire à sa fin

    1. Merci Michaël pour ta visite et ton commentaire! Je suis contente que l’article t’ai plu. Au plaisir de te revoir bientôt.

    1. Thank for your visit and comment Abhi! Yes, our trip to Montreal was a lot of fun! Now… I’m curious how this article sounded translated into English. 🤔

      1. Haha, this was actually really well translated. It was automatically translated too so I actually didn’t realize until you told me this was in French!

Répondre à Michael Dixon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *